Textes de Colline Rétrograde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Textes de Colline Rétrograde

Message  nekroshaman le Jeu 13 Déc - 0:15

Isild : Berceuse :

Écoute ma berceuse, dors, dors,
Fermes les yeux et écoutes ma voix,
La nuit vient de tomber sur la porte qui se referme sur nous et nous met à part,
Cette nuit dis toi que tu es en sécurité derrière les remparts,

Écoute ma berceuse, dors, dors,
Fermes les yeux et écoutes ma voix,
Blottis dans mes bras, couvres toi des cette couverture trouée,
Essaies de trouver le sommeil et de ne pas trembler,

Écoute ma berceuse, dors, dors,
Fermes les yeux et écoutes ma voix,
Oublies les pleures et les cris,
Comptes les coups contre les remparts des zombies pour t'endormir,

Écoute ma berceuse, dors, dors,
Fermes les yeux et écoutes ma voix,
Bientôt tes yeux piqueront sous le soleil levant,
Pleins de larmes face aux cadavres purulents,

Écoute ma berceuse, dors, dors,
Fermes les yeux et écoutes ma voix,
Le soleil rassurant est là pour te rappeler que tu es encore en vie,
Ma chanson est là pour te rappeler que tu as envie que tout ça soit fini.

Douce nuit à vous...

nekroshaman
Membre

Messages : 1301
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  nekroshaman le Jeu 13 Déc - 0:17

Nekro : Berceuse du campeur :

Fais dodo, mon petit campeur,
Fais dodo, il est presque minuit ...

La nuit est calme, les étoiles brillent,
Le sable vole dans les tourbillons changeants,
Le froid est tombé sur le désert,
Les morts sont en marche ...

Fais dodo, mon petit campeur,
Tu as bien choisi ton endroit.

La nuit est calme, les morts marchent
Non, ce cri n'est que celui de ton voisin
Demain, tu rentreras seul en ville
Mais tu auras trouvé ton plan ...

Fais dodo, mon petit campeur,
Non, n'écoute pas les grattements au dessus de toi ...

La nuit est calme à nouveau,
Quelqu'un fait craquer des os sous ses dents,
Mais toi, tu es en sûreté, si bien caché ...
Demain, tu verras bien ...

Fais dodo, mon petit campeur,
Peut- être que tu aurais dû mieux te cacher ...

nekroshaman
Membre

Messages : 1301
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  nekroshaman le Jeu 13 Déc - 0:18

Isild : A la mémoire d'un compagnon :

Ce soir nous sommes tous ici réunis pour pleurer la mort d'un de nos compagnons...
Fier et brave, il n'a jamais refusé une tâche, aussi dure et dangereuse soit elle...
Du bouclier à la capuche il a su nous montrer à tous sa valeur et son utilité...
Même si depuis quelque temps, il avait tendance à nous baver dessus d'envie, aujourd'hui nous ne pouvons que lui pardonner...

Il était un ami pour certains, un frère de capuche pour d'autres et un héros aux yeux de tous...
Mais aujourd'hui, pour une seule personne parmi nous il était un gêneur qui devait mourir...
Pourquoi ? Comment ? Dans quelles souffrances ?...
Par compassion pour les amis qu'il laisse derrière lui nous ne voulons pas les réponses...
Ce soir durant cette nuit nous allons veiller son âme pour qu'elle repose en paix...
Brûler son corps pour qu'il ne se relève pas...
Ce soir nos chants et nos larmes vont l'accompagner vers un repos bien mérité !
Et de nos torches nous allons lui éclairer le chemin !

Maintenant je vous invite mes chers compagnons, à prendre vos torches et vos fourches pour pourchasser cette Goule !! Cette infâme Goule !! Et nous allons lui rappeler qu'il n'y avait qu'une seule place dans cette ville pour une Goule !

nekroshaman
Membre

Messages : 1301
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  nekroshaman le Jeu 13 Déc - 0:19

Nekro :

Il y a un nouveau scalp cloué au dessus de la porte d'Akitze.

Je ne sais pas si on peut dire que justice a été faite, parce que ce genre de mot n'a plus beaucoup de signification.

Mais l'autre a payé.

Il nous reste à boire à la santé de nos morts.

A la tienne, Evan.

nekroshaman
Membre

Messages : 1301
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  nekroshaman le Jeu 13 Déc - 0:21

Nekro :

Je m'éveillai brutalement au milieu de la nuit, alors qu'une lune jaunâtre et incomplète se levait au dessus de la ville, éclairant la rue devant mon taudis d'une lueur incertaine.

Dehors, tout baignait dans le faux sommeil qui berçait les nuits de notre pathétique tentative de civilisation au milieu du chaos qui rampait sur le sable.

Je me levai gauchement, alors qu'une sourde langueur pesait sur tous mes membres, rendant mes mouvements gauches et maladroits. Allons, je ne pouvais pas être si courbaturé : la journée d'hier n'avait pas été si ...

... que s'était - il passé, d'ailleurs, la journée d'hier ? Impossible de m'en rappeler. De vagues souvenirs venaient hanter mon esprit un bref instant, avant de s'évanouir brutalement, comme soufflés par le vent dans l'oubli de la nuit.

Je me rappelais vaguement la muraille, la horde, le combat, les bruits ... comme chaque nuit, depuis si longtemps. Etait - ce cette affreuse accoutumance qui faisait que toutes se ressemblaient, au point que j'étais incapable de me souvenir de la fin de ma veille d'hier soir ?

M'étais - je ... endormi à mon poste ?

Je sortis de ma maison. Tout était sombre, et les grognements de la horde au dehors n'éveillaient pas en moi le dégoût habituel : on aurait dit que je comprenais de mieux en mieux ce que les morts en marche exprimaient : leur faim que rien ne pouvait apaiser, un fond d'horreur dans la conscience de ce qu'ils étaient devenus, et l'appel lancinant pour qu'une pile bien placée ou une bombe à eau miséricordieuse vienne mettre fin à leur déambulation sans fin ...

Les portes semblaient être dans un état épouvantable. Quelque chose les avait brisées, rabattues vers l'intérieur comme si une force titanesque avait décidé tout à coup de les balayer.

La lueur d'un feu m'apparut soudain sur le côté ... je me traînai jusque là, un peu inquiet de n'avoir rencontré personne.

C'étaient trois citoyens, les premiers que je voyais, qui se serraient autour de leur feu. Ils avaient manifestement dormi dans le sable : des campeurs revenant de l'outremonde malgré l'heure plus que matinale ? Ils se serraient autour des maigres flammes, tentant de partager la chaleur de leur corps et du feu.

Je les saluai ... et alors, tout bascula. Les conversations sereines se transformèrent en cri d'effroi et en injures, les regards attentifs mais sereins devinrent ceux de proies ... je regardai fébrilement autour de moi en cherchant désespérément ce qui pouvait les alerter ainsi, mais ma panique devint totale alors que je constatai que je ne voyais rien d'anormal !

Ils prirent la fuite, je les suivis aussi vite que je le pouvais ... ma gorge sèche ne parvenait pas à articuler mes appels à l'aide alors que je les suppliais de m'attendre et de m'aider.

Je m'engouffrai dans une cabane branlante à la suite, le croyais - je, de l'un des fuyards. Mais, sitôt passé la porte, je me trouvai pratiquement projeté contre une forme hideuse, contrefaite, bavante et corrompue. Une abomination sans nom se ruait sur moi, et levant les mains pour me protéger, je touchai les siennes ...

Un éclat de rire hystérique retentit alors sous la lune gibeuse, tandis que tous les spectres du désert éclataient de rires sarcastiques, s'élançant au dessus des dunes du désert maudit dans une cavalcade sans nom.

Et je me joignis à eux, perdant tout ce qui pouvait rester de ma raison fuyante, projetant ma joie impie à la face des froides étoiles indifférentes.

Dans cette cabane maudite, dont l'existence sera bientôt totalement effacée par un dernier vent de sable, en tendant les mains, ce ne furent pas les extrémités décharnées et maudites de l'abomination que je touchai, mais la surface polie d'un miroir.

Je l'avoue sans détour : ce texte est un plagiat de l'histoire de H.P. Lovecraft : "Je suis d'Ailleurs", qui est l'une de mes favorites.

nekroshaman
Membre

Messages : 1301
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  Isild le Mer 19 Déc - 13:47

l était une fois, une capuche rouge qui parcourait le cruel désert. Malgré son jeune âge, elle le faisait souvent seule. Sa fine silhouette se glissait entre les zombis sans attirer leur attention. Elle aimait partir dans de très longues promenades dans les dunes à la recherche de ruines, de trésors, de plans de chantier ou de sacs plastique. Sous la lune et les étoiles, elle aimait se cacher dans une tombe de fortune pour dormir loin de l'agitation de la ville.

Ce matin là, elle partait avec son ami de longue date, 7 jours environ, pour aller secourir une campeuse. Au fond de son sac trois gourdes d'eau croupie, des nouilles chinoises et des pim's en miettes pour le dessert. Dans un silence de mort, ils partirent pour les ruines d'un vieil hôtel où les attendait une vieille ermite.

Dans le village tout le monde l'appelait mémé. Elle n'était pourtant pas si âgée que ça mais avait la sagesse, l'autorité et l’incontinence des anciens. Fatiguée par l'expédition de la veille elle demanda à camper prés de l'hôtel et à ce qu'on lui envoie des secours le lendemain. Le village avait longuement débattu sur l’intérêt de sauver une vieille peau comme elle. Notamment, le maire du village, un homme aussi fort qu'un Ogre et au harem impressionnant, avait eu de bon arguments pour la laisser en repas aux zombies. Mais les deux capuches voulaient l'aider et se portèrent volontaires pour aller rendre visite à leur mère grand.

La silhouette de l'hôtel apparut au loin et ils accélèrent le pas, pressés de donner un peu de réconfort à la vieille femme. Celle-ci les attendait enfermée dans le hall de l'hôtel. Elle avait réussi à s'enfermer dedans pour la nuit et leur cria la marche à suivre pour débloquer les portes.
"Appuyez sur la sonnette et tirez sur la poignée mes chers enfants !"

Les portes se déverrouillèrent et Mémé put enlacer ses sauveurs. Ils décidèrent de fouiller les environs avant de repartir pour le village. Tous à quatre pattes ils creusaient, fouillaient le sol en silence. Soudain, timidement une petite voix dit.
"Que vous avez de grands ongles !"

Après un court silence une réponse se fit entendre.
"C'est pour mieux fouiller le désert et creuse nos tombes."

Le silence reprit ses droits le temps que chacun trouve un objet. Ils commencèrent à prendre le chemin du retour quand l'un d'eux les avertit d'un danger au loin. Mémé plissa les yeux mais ne vit le danger que bien plus tard, c'est alors qu'elle s'exclama.
"Mais que tu as une bonne vue, c'est impressionnant."
"C'est pour mieux voir les zombies et mieux juger les gens."


C'est alors que les deux capuches se mirent à sourire à leur Mémé. Le visage de celle-ci passa de l'admiration à l’effroi. La voyant sans voix la capuche rouge prit la parole.
"Ohhh ! Mais comme tu as de grandes dents..."

Son ami lui répondit en faisant tomber leurs capuches dans leurs dos.
"C'est pour mieux faire hurler les grands mères avant de les dévorer mon enfant..."

On ne revit jamais Mémé, pour le plus grand bonheur du maire, ni tous les autres villageois qui eurent le malheur de croiser la petite capuche rouge et son ami.

Vala pour ce soir l'histoire est finie. Si certains se reconnaissent dans cette histoire, même qu'un peu, c'est normal...

Isild
Membre

Messages : 68
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  nekroshaman le Mer 19 Déc - 23:40

J'aime bien ! Very Happy

un homme aussi fort qu'un Ogre et au harem impressionnant

Je vois pas ? Cool

nekroshaman
Membre

Messages : 1301
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  RedBob le Jeu 20 Déc - 0:34

Dougy peut être ?

RedBob
Oups ! J'ai oublié de fermer la porte !

Messages : 1265
Date d'inscription : 31/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  Evangely le Sam 22 Déc - 20:36

nekroshaman a écrit:Isild : Du bouclier à la capuche il a su nous montrer à tous sa valeur et son utilité...
Si c'est bien de moi qu'il s'agit, je tiens à corriger ce détail : moi capuche, jamais ! Je ne suis pas un planqué, je suis un bouclier, moi ! Namého...

Et si ce n'est pas de moi qu'il s'agit, alors désolé pour cet élan de nombriliste primaire :/


Dernière édition par Evangely le Dim 23 Déc - 4:43, édité 1 fois
avatar
Evangely
Membre

Messages : 117
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 39
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur http://Evanetc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  manina le Sam 22 Déc - 21:39

j'aime beaucoup celui d'Isild façon "petit chaperon rouge" !

serais-je la capuche rouge? si oui : tant mieux, si non : tant pis, je considère quand même que c'est moi !

manina
Membre

Messages : 232
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 28
Localisation : vous avez pas vu une chaise?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  Isild le Dim 23 Déc - 11:51

ouais manina chaperon rouge ^^

Isild
Membre

Messages : 68
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes de Colline Rétrograde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum