RP - Souterrain des Piouz Transis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP - Souterrain des Piouz Transis

Message  nekroshaman le Mer 29 Jan - 0:50

Est - ce le nom à coucher dehors (même quand on n'est pas ermite) de cette ville ? En tout cas, elle fut fertile en RP en tout genre.

C'est Arlequin qui tire le premier, et nous rappelle pourquoi il fut un temps nommé "Indicible" Malade 

nekroshaman
Membre

Messages : 1301
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP - Souterrain des Piouz Transis

Message  nekroshaman le Mer 29 Jan - 0:52

Par Arlequin :

Trois jours qu’il était sur la route à la recherche d’un peu de décence, un cadavre frais, ou encore une ville, des collègues, un apport journalier de corps.

Souterrain des transits.

Arle pénètre en cette entité lugubre. Un nouveau cycle qui commence. Quelques déchets, par-ci, par là, il se trace une route jusqu'au coeur, jusqu'au fond. Ça bouchonne un peu au niveau de l'estomac, beaucoup y sont déjà passés pour se débarrasser du supplément. Autant de trompe-misère qui vont et viennent de cette banque. Si l'on poursuit l'analogie, tous ces gonzes ne sont que des déchets qui se propagent, statues de bronzes sous le caniar. Et qui sont-ils ces hommes, ces femmes, ces enfants qui se nourrissent par leurs propres déjections ? Pourquoi devrions-nous être les victimes de ce mouvement scatophile ? Comment justifier, dans cette mesure, ces emprunts, sous le prétexte d' « exploration », de « fouille »?

Arle se retire, va installer sa planche à côté d'autres planches. Ces questions lui rappellent un débat qui l'occupait jadis, alors qu'il côtoyait encore Jef. Cela faisait quelques jours qu'on se morfondait dans les taudis, une sale ambiance suintait de cette ville. Une odeur nauséabonde sirupait des artères de la ville, un homme parcourait les allées en courant, nu, un sinistre paquet dans les bras, un paquet dont il avait du se délester plus tôt dans la journée, ou pire, qu'il avait volé à l'un de ses concitoyens. Il hurlait les bienfaits d'un monde ou la scatophilie sous toutes ses formes permettrait à l'humanité de survivre plus. C'était un visionnaire, il acheva son discours à court de souffle, au bout d'une corde ; on vit encore pendant quelques instants le fruit de sa réflexion dégouliner, formant un petit monticule sous cette potence.

Ils se demandaient alors si cette pulsion dégueulasse pouvait encore être répréhensible. Cette question les intéressait, elle les touchait dans une certaine mesure. Mais aujourd'hui, Arle se rend compte que la question est bien plus profonde, qu'elle remet presque en question les fondements de ces cycles qui se poursuivent.


Souterrain transis, bas-fonds tétanisés.

Arle rêvasse en attendant de partir pour l'une de ses explorations. Un corps dénudé, presque intact, encore rigide. On pourrait croire qu'il est encore vivant en constatant le mouvement qui l'anime, mais en réalité, c'est l'unique responsabilité d'Arle qui est en besogne derrière lui.

Arle revient à la réalité, on l'attend dehors, l'heure est venue de parcourir ces lieux pleins de promesses. Il quitte sa couche en y laissant un petit mot à l'intention de ses « nouveaux » compagnons.


« Bonjour, mon nom est Arle, je suis nécrophile. Si d'aventure il vous venait à l'idée de mourir, n'hésitez pas à vous exécuter sur cette modeste planche, je saurais m'occuper de vous par la suite. »

nekroshaman
Membre

Messages : 1301
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP - Souterrain des Piouz Transis

Message  nekroshaman le Mer 29 Jan - 0:55

Et Isild de répondre ... qui d'autre ?  Very Happy 

Par Isild :

Isild se réveilla très tôt ce matin là. Elle aimait la nuit et profitait de ses dernières heures pour se promener dans la ville. Elle laissa son frère et sa sœur encore dormir un peu et partit vérifier et compter les morts de cette nuit. Elle ne vit pas grand chose d’intéressant et en profita pour passer au puits et à la banque prendre les rations pour elle et ses proches. Le ravitaillement fait elle revint vers sa tente quand elle vit deux nouvelles couches juste à cotés. Elle s'approcha en silence et vit un homme endormir sur une planche et une autre planche à ses côtés avec un mot. Silencieuse, elle lu le mot avant de partir un grand sourire aux lèvres réveiller sa famille.

-Debout, on a un voisin !!
-Huummm, en vie ?
Demanda son frère Zorg.
-Si il était mort, elle nous l'aurait apporté pour nous le montrer... Répondit sa sœur Kyliu.
-Nianaianianiania... Debout !! Et dis à l'intrus qu'on l'attend aux portes dans moins d'une heure !

Au bout d'une dizaines de minutes toute la tente était réveillée. Chacun fit son sac et une fois prêt à partir ils furent déçus de découvrir que les deux planches étaient vides de toutes âmes.

[/i]-Trainards !! Vala on l'a raté ! Dommage il avait l'air fun...

Isild laissa le temps à ses frères et sœurs de lire le message encore présent sur l'une des deux planches. Avant de se lancer dans un long fou rire.

[i]-Fait attention Kyky avec ton regard de zombies qui a pas dormi depuis dix ans, il pourrait se tromper.
-Et tu trouves ça drôle...
Fit elle remarquer.
-Ça te changerais de l'intrus. Dit timidement Zorg.
-C'est pas un intrus !! Cria Kyliu.
-Pas lui l'intrus juste ses mains baladeuses sous tes draps toutes la nuit. Se défendit Zorg.
-OOhhh non !! Pas là, arrêtes ils vont nous entendre... OOOuuhh c'est froid... Imita Isild en faisant plein de mimiques.

Le soleil allait se lever et le petit groupe se réuni devant les portes de la ville. Une dernière vérification des rations d'eau de chacun et répartition des zones à fouiller. Zorg et Isild partirent ensemble, il banda les yeux de celle-ci et lui rabattit une lourde capuche sur le visage et la guida jusqu'à une ruine qu'elle devait fouiller. Il l'a déposa et parti vers sa zone à lui.

Isild donna ordre à son animal pour qu'il fouille la zone et elle alla s'asseoir contre un mur et s’endormit. Le soleil était haut dans le ciel et la chaleur était écrasant quand elle ressentit une présence avec elle. Elle resta immobile un instant avant de tendre les mains devant elle et te toucher du bout des doigts le visage qu'il l'observait.

-Euh Bonjour... Je me nomme Isild, je sais que vous n'êtes pas un zombies, vous transpirez alors, pitié répondez je peux pas vous voir avant que la nuit tombe... je supporte pas la lumière...

nekroshaman
Membre

Messages : 1301
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP - Souterrain des Piouz Transis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum